FRE 425 : Le Cinéma français

Diva (1981), Jean-Jacques Beineix (Le Cinéma du Look)

Diva a reçu le Prix du meilleur film à Cannes.

Musique: Vladimir Cosma, Eric Satie

Notez:

Dans un film policier, Hitchcock a parlé du MacGuffin, un élement sans vrai contenu qui existe pour motiver l'action (e.g Maltese Falcon). Dans Diva, les deux bandes enregistrées motivent l'action, mais leur nature est centrale pour l'idée de l'art-performance vs. l'art-objet. Elles entrent aussi dans l'idée de l'expérience du moment vécue vs. la perception à travers un format fixe (enregistrement, objet, image).

 

Questions importantes:

Qu'est-ce que le style communique? (connotation vs. dénotation)

Que représentent 1) le loft de Jules, 2) le loft de Godorish, 3) l'hôtel de Cynthia?

Que représente l'argent? 1) la police et la prostitution, 2) les Taiwanais, 3) Cynthia et son art, 4) Godorish

Que représentent les bandes enregistrées? Elles fixent le moment vécu, l'éternalisent. Que signifient-elles pour la relation entre la création-vécue vs. la perception?

Quelle est la perspective unique de l'expérience vécue dans le contexte des deux bandes?

Y a-t-il une relation avec la nature du cinéma, art vs. produit?

Notez:

L'art pour l'art: désengagé (Parnasse), l'esthétique gratuite, l'évasion

Art engagé: Cinéma vérité (Agnès Varda, Dziga Vertov - Kino Pravda), Zola

Zen: Il n'y a que le moment vécu (here & now)

Art-performance - artiste & spectateur - sexualité?

 


Scènes :

[0:00-3:40] = Ouverture, musique, enregistrement, concert. Les Taiwanais. Le vol de la robe - fetichisme / métonymie)

[7:14-9:10] = Loft de Jules :  (les voitures accidentées fixent l'instant de l'accident, la robe - Cynthia par métonymie pour recréer l'expérience vécue)

[13:40-16:30] = Chez Gorodish (classique-lyrique) - Style vide - Zen

[20:20-25:00] = Jules & Alba – le décor « une paille tordue, très chic » , Rolex

[36:20-41:20] = Chez Cynthia - le luxe, le classique. Conference de presse - la nature de l'art.

[41:14-43:30] = Zen & la tartine.

[50:15] = La promenade - vivre dans l'instant.

[1:04:45-1:08:40] = la poursuite la nuit. Notez l'architecture.

[1:10] = Jules écoute la bande - expérience 1

[1:43] = Jules écoute la bande - expérience 2 (c'est l'expérience vécue - il a touché Nadia)

[1:12:15-1:20:00] = autre poursuite. Souterrain. Tension menaçante, mirrors. Pourquoi Godorish peut-il le sauver? Dernier morceau du puzzle.

[1:25:00] = Godorish jette l'argent

[1:28:35-1:34:14] = Godorish maître du jeu.

[1:39:30-1:42] = l'Antillais et le Curé chez Jules. Dénoument 1.

[1:42:12-1:46:00] = Saporta. "Un miracle!" Dénoument 2.

[1:46:30-fin] = Cynthia écoute - C'est à elle de décider.

 

Le Cinéma du Look

Nikita, Luc Besson, 1990

Nikita rencontre Oncle Bob : 12:33-18:45

anniversaire/assassinat (contraste – violence / vie normale) : 37:50-49:00

Italie - lune de miel / assassinat : 1:11:15

Subway, Luc Besson, 1985

poursuite en voiture (début vs. fin) : 0:30-5:22

Héléna & Fred : 10:20-13 :15

le patineur : 36:20-39:00

dîner minable chez le préfet : 1:02:49-1:05

Valérian et La Cité Des Mille Planètes, Luc Besson, 2017

Trailer: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=237821.html

Delicatessen, Marc Caro, Jean-Pierre Jeunet (1991)

13:00-16:34

suicide : 36:50-39:45


Bob Ponterio, Modern Languages Department, SUNY Cortland